Récupérateur eau de pluie

Récupérateur d’eau de pluie : Choix et installation

Publié le : 10 novembre 2023Dernière mise à jour : 27 février 2024Par

La récupération d’eau de pluie pour l’arrosage du jardin est une pratique de plus en plus courante, intéressant divers profils. Les écologistes apprécieront la dimension durable, les jardiniers amateurs le bénéfice pour leurs plantations et les bricoleurs le défi de l’installation. Cet article propose un guide complet permettant de choisir le récupérateur idéal, d’en déterminer l’emplacement optimal, d’en assurer l’installation ainsi que la maintenance et enfin, d’être au fait des réglementations en vigueur. Il s’avère donc être un outil précieux pour toute personne souhaitant se lancer dans cette démarche écoresponsable.

Les avantages du récupérateur d’eau de pluie

L’installation d’un récupérateur d’eau de pluie offre une multitude d’avantages, particulièrement pour l’entretien du jardin.

Tout d’abord, il permet une économie substantielle sur la facture d’eau en fournissant un approvisionnement gratuit et constant pour l’arrosage des plantes. Il sert également à réduire la dépendance aux ressources en eau municipales ou de puits qui peuvent être limitées lors des périodes sèches.

Par ailleurs, l’eau de pluie est naturellement douce et exempte de chlore ou autres produits chimiques présents dans l’eau du robinet, ce qui est bénéfique pour les plantes et le sol. Elle contient aussi des nutriments essentiels comme l’azote et le phosphore qui favorisent la croissance végétale.

L’utilisation d’un récupérateur participe également à la protection environnementale en minimisant le ruissellement des eaux pluviales qui peut entraîner l’érosion du sol et la pollution par lessivage des pesticides ou fertilisants vers les cours d’eau.

Cet équipement contribue à améliorer l’autonomie hydrique résidentielle tout en sensibilisant au respect des ressources naturelles. Il représente ainsi un investissement durable tant économiquement qu’écologiquement.

Le choix du récupérateur d’eau de pluie

Choisir en fonction de vos besoins

Pour sélectionner un récupérateur d’eau de pluie adéquat, il est essentiel d’évaluer les exigences spécifiques du jardin. Un espace vert nécessitant une grande quantité d’eau pour son entretien impliquera l’achat d’un récupérateur à grande capacité. De plus, le choix doit tenir compte des conditions climatiques locales : dans les régions où la pluie est rare, un réservoir plus grand pourrait être nécessaire pour stocker suffisamment d’eau pendant les périodes sèches.

Choisir en fonction du budget

Le coût est un autre facteur déterminant dans le choix du récupérateur. Les modèles basiques sont généralement moins chers mais peuvent ne pas offrir toutes les caractéristiques recherchées. Il convient donc de trouver un équilibre entre coût et performance. Par exemple, si l’esthétique est importante, il faut peut-être envisager des modèles haut de gamme avec une finition attrayante mais qui seront sans aucun doute plus onéreux.

L’emplacement idéal

Choisir l’emplacement d’un recuperateur eau de pluie requiert une certaine réflexion stratégique. L’installation doit se faire à proximité des gouttières afin de faciliter la collecte. Une position proche de la maison est préférable, pour un accès rapide et pratique, mais il faut aussi prendre en compte le poids du réservoir lorsqu’il est plein.

Un récupérateur d’eau peut être assez lourd une fois rempli ; son emplacement doit donc pouvoir supporter cette charge sans risque d’affaissement ou de déstabilisation du sol.

Un autre facteur important à considérer est l’ombrage. Un endroit ombragé permettra de limiter le développement des algues dans le réservoir, ce qui pourrait affecter la qualité de l’eau recueillie.

Il faut également penser à protéger votre installation contre les intempéries, notamment les vents forts qui pourraient renverser le dispositif ou encore provoquer un éclaboussement excessif entraînant une perte d’eau significative.

N’oubliez pas que vous devrez régulièrement accéder au réservoir pour vérifier son niveau et sa propreté : choisissez donc un lieu facilement accessible tout en restant discret dans votre jardin.

L’installation du dispositif

Montage du récupérateur d’eau de pluie

Un montage approprié est crucial pour optimiser l’efficacité d’un récupérateur d’eau de pluie. Le dispositif se compose généralement de trois éléments principaux : le collecteur, le réservoir et la sortie. La première étape consiste à assembler ces composants selon les instructions fournies par le fabricant. L’emplacement choisi doit être plat et stable pour assurer la sécurité du réservoir une fois rempli d’eau.

Raccordement au réseau d’eau

Après avoir soigneusement monté le récupérateur, l’étape suivante consiste à raccorder ce dernier au système de gouttière existant. Cela permettra de canaliser directement l’eau vers le réservoir lors des précipitations. Pour cela, il faut couper la descente de gouttière à un niveau adéquat puis insérer un tuyau reliant celle-ci au collecteur du récipient. Veillez à bien sceller tous les joints pour empêcher toute fuite ou évaporation inutile.

La gestion de l’entretien

L’entretien d’un récupérateur d’eau de pluie requiert une attention particulière. Il est essentiel de le nettoyer régulièrement pour éviter l’accumulation de débris et la formation d’algues, qui peuvent affecter la qualité de l’eau collectée. Un rinçage deux fois par an, au printemps et à l’automne, suffit généralement.

Pour ce faire, il convient de vider entièrement le réservoir puis de frotter les parois avec une brosse douce imbibée d’une solution chlorée. Le couvercle du récupérateur doit être inspecté afin de s’assurer qu’il n’y a pas des fissures ou des trous qui permettraient aux insectes ou aux petits animaux d’y pénétrer.

Il importe que les gouttières soient aussi maintenues propres pour garantir un flux constant vers le récupérateur sans obstruction ni contamination.

Les réglementations en vigueur

Avant de procéder à l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie, il est nécessaire de prendre en compte les réglementations en vigueur. En France, la collecte et l’utilisation des eaux pluviales sont autorisées par la loi du 3 janvier 1992. Cependant, certaines conditions doivent être respectées pour garantir le bon usage et prévenir les risques sanitaires.

Premièrement, le stockage de l’eau doit se faire dans un réservoir hors-sol ou enterré spécialement conçu à cet effet. De plus, il est interdit de raccorder ce système au réseau public d’eau potable afin d’éviter tout risque de contamination.

Deuxièmement, conformément à l’article R2224-19-5 du Code général des collectivités territoriales (CGCT), toute installation doit être déclarée auprès du service public d’assainissement non collectif (SPANC) qui effectuera un contrôle technique pour vérifier sa conformité aux normes établies.

Il est important de noter que chaque commune peut avoir ses propres règles concernant l’usage domestique des eaux pluviales recueillies. Il est donc recommandé de consulter le plan local d’urbanisme ou demander directement à la mairie avant toute mise en place.

Respecter ces réglementations permettra non seulement une utilisation sécuritaire mais aussi durable du récupérateur d’eau pour votre jardin.

Avatar
Diplômé en génie civil, ma passion pour les travaux manuels et la nature m'a conduit vers un chemin plus créatif. Depuis plus de 10 ans, je mets en pratique mes connaissances techniques pour transformer des espaces de vie, cultiver un jardin écologique et restaurer des maisons avec un souci écologique. Mon objectif ? Inspirer et conseiller les amateurs et professionnels à travers mes expériences uniques, enrichies par des astuces pratiques et des solutions innovantes.

Newsletter

Recevez les derniers articles directement par mail